Banques céréalières

Qu'est ce qu'une banque céréalière ?

Véritable outil de protection des populations, la banque céréalière est un stock de céréales, entreposé dans un local fermé, situé dans le village concerné. Elle est gérée par un comité de gestion composé des habitants bénéficiaires, lui-même sous la surveillance d'un comité de contrôle, composé des habitants des villages voisins qui seront destinés à bénéficier du projet, si celui-ci réussit. En somme, la banque céréalière fonctionne comme une coopérative.

Les banques céréalières sont utiles dans les régions du monde où les inondations, sécheresses, invasions de criquets... détruisent les cultures de manière cyclique. La population se retrouve en situation de pénurie, de disette, et le prix des aliments sur le marché connait une forte inflation, les empêchant de surcroît d'acheter des vivres lorsqu'il n'y a plus rien dans les champs.

La banque céréalière permet alors de les sécuriser de ces inflations. Le stock, géré en Kanban et avec des seuils de sécurité, est approvisionné sur les marchés au moment de l'année où le prix est au plus bas. Ainsi, en temps de crise, les villageois peuvent venir acheter leurs vivres à prix très accessible. Quant aux bénéfices, ils servent à réalimenter la banque, ce qui lui permet ensuite de fonctionner en parfaite autonomie.

En 2006, l'AIDNA a créé 3 banques céréalières, dotées de 9 tonnes de céréales chacune. A ce jour, les banques céréalières fonctionnent toujours et sont en totale autonomie et bonne gestion. Pour exemple, en 2021, grâce à leur bonne gestion et aux économies dégagées, le comité de gestion de la banque céréalière d'Imin Nabaro a pu construire un local plus grand, en plus de procéder au réapprovisionnement.

2008 : Banque céréalière de Tabelot

Mobirise

Approvisionnement de la banque

Mobirise

Pluies dévastatrices

2007 : Banque céréalière de Imin Nabaro

Mobirise

Entrepôt du mil

Mobirise

Chargement des sacs de mil

2006 : Banque céréalière de Dabaga

Mobirise

Bouillie de mil : alimentation principale des touaregs

Mobirise

Après avoir été pilé, le mil est tamisé

© Association AIDNA - Loi 1901 - Déclaration n°1/02596 du 26/09/99 - JO n°42 du 16/10/99

This website was designed with Mobirise site themes